Appel à l’engagement local des citoyen.ne.s – 1ère nuit de la Démocratie et du Territoire

13 décembre 2019

FACE AUX URGENCES SOCIALES, ÉCOLOGIQUES, DÉMOCRATIQUES, LES COMMUNES PORTENT UNE PART DE LA RÉPONSE. ENGAGEZ-VOUS LOCALEMENT !

La 1ère nuit de la Démocratie et du Territoire qui se déroulera partout en France, ce vendredi 13 décembre, est l’occasion de rapprocher chaque citoyen·ne de la vie publique locale et de leur permettre de prendre leur pleine et entière place pour porter des projets et des actions pour faire bouger les lignes chez eux.

Dans ce cadre, des citoyens engagés, collectifs, associations, élus locaux et parlementaires, experts des questions de démocratie et d’engagement citoyen lancent un appel dépassant les frontières partisanes.

Leur objectif : appeler les citoyen·nes à se mobiliser et à oser s’engager localement, partout, quels que soient leurs parcours, parce qu’ils/elles ne sont pas seul·e·s, ils/elles seront soutenu·e·s pour mener des projets ambitieux pour leurs territoires.

Ensemble sur nos Territoires s’est fortement investit dans cet appel. Aussi nous vous proposons de retrouver la tribune ci-dessous et en ligne ici.


La Tribune

Appel à l’engagement et au rassemblement sur les territoires

Les urgences écologiques et sociales concernent désormais l’ensemble de la population. Nous sommes tous interpellés par les perspectives inquiétantes de notre avenir, parce que nous sommes tous parent, frère ou sœur, voisin·e, ami·e. Les crises que nous connaissons, par leurs diversités, suscitent la prise de conscience d’un modèle de développement à bout de souffle.

Nous sentons ce besoin de redéfinir de nouveaux lendemains qui chantent.

Pour autant, beaucoup ne savent pas comment agir pour avoir prise sur le cours de l’histoire, qui semble elle toute tracée. Beaucoup d’entre nous se sentent dépassé·e·s et sans capacité d’action suffisante. Cette absence de perspective interroge le sens que nous pouvons trouver dans notre destin individuel et collectif et par conséquent nourrit les méfiances quant à la réalité de notre démocratie.

Nous devons retrouver cette dimension de notre humanité. Nous devons nourrir « l’animal politique » que nous sommes. Nous devons retrouver notre capacité à appréhender un horizon commun, et à pouvoir participer activement à sa définition et à l’atteinte de ses objectifs.

L’échéance électorale de mars 2020 offre une formidable opportunité pour réapprendre, ensemble, l’exercice d’une citoyenneté active et reprendre en main notre destin.

C’est à l’échelon le plus local et dans la plus grande proximité que nous pourrons rénover notre démocratie.

La commune a cette particularité qu’elle permet de faire correspondre sur un territoire un projet de société avec une communauté d’individus capables de s’y reconnaître et de la mettre en œuvre. La commune, et notamment, les communes de petite taille, ont cet avantage de pouvoir être le lieu d’une réappropriation de la citoyenneté et de la politique par le plus grand nombre, de l’exercice de l’intelligence collective, elles peuvent être le terreau de l’innovation territoriale qui nous permettra de construire les débuts de solutions aux enjeux planétaires auxquels nous sommes confronté·e·s.

Bien des médias assènent l’image d’une politique communale lourde, fatigante, exigeante, parfois ennuyeuse. Si nous reconnaissons le contexte délicat que traversent actuellement les élu·e·s de nos territoires, pour autant nous croyons à une autre manière de faire de la politique, en ne s’abritant pas derrière des contraintes gestionnaires et en repositionnant la parole et le rôle de l’élu·e à une place clairement politique. Certain·e·s le font. Ici et là s’invente à tâtons une nouvelle manière de faire de la politique, où l’élu·e devient davantage l’animateur et l’animatrice des ressources citoyennes de son territoire, bénéficiant de nombreux appuis et relais et n’assumant plus seul toutes les charges de sa fonction.

Rien n’est compliqué. Tout est accessible. Et tout s’invente. A la condition que chacun·e s’engage désormais au niveau local, en laissant sur le bas-côté les idéologies hors sol et les postures partisanes. Nous avons besoin de la naïveté des citoyen·ne·s ordinaires, pour oser rompre avec les habitudes ancrées d’une pensée politique, souvent trop cloisonnée ou fonctionnelle, empêchant de saisir la globalité qui pourtant coule de source dans une pensée du bon sens.

Grâce à vous, nous oserons penser différent, nous sortirons du découpage des compétences, nous oserons penser enfin un projet de société global et ambitieux. D’abord porté par des communes fortes et vivantes, portes d’entrée de notre démocratie républicaine, qui retrouvera ainsi tout son sens.

Alors, engagez-vous, comme vous êtes, là où vous en êtes et où vous êtes. Allez-y d’autant plus si vous vous sentez éloigné·e de la politique car elle vous appartient. Allez simplement, sans vous faire peur, même si tout n’est pas parfait car nous aurons tout le temps ensuite d’affirmer davantage nos méthodes de travail et notre projet.

Rassemblons-nous. Ne restons pas esseulé·e·s sur nos territoires. Rapprochons-nous pour échanger, sur nos visions, nos méthodes, nos projets. Construisons ensemble à partir de nos territoires réappropriés ce grand chantier de réinvestissement global de notre République.

Vous qui avez déjà engagé ce travail. Vous les collectifs citoyens, vous les animateurs et animatrices de réseaux sur les transitions démocratiques, sociales, écologiques, sur la résilience territoriale, sur les communs, sur le municipalisme. Vous les chercheurs et chercheuses engagé·es qui placez le fait démocratique au centre de vos études. Vous les femmes et les hommes politiques d’hier et d’aujourd’hui conscient·es et de bonne foi, prêt·es à vous engager dans un travail d’ouverture et de transmission.

Rassemblons-nous, pour ouvrir une nouvelle voie politique, partant des territoires, qui seule sera capable de réhabiliter notre rôle de citoyen·ne, de porter la diversité et l’innovation capable de répondre à la complexité des enjeux actuels et de réconcilier local et global.

Osons sur cette base solide refonder notre édifice républicain en nous réappropriant la politique à tous les étages, et porter un nouveau projet de société qui seul sera en mesure de faire barrage aux dérives de violence et d’exclusion.

L’heure avance. Il est tard. Engagez-vous !

Retrouvez cet appel sur www.ensemblesurnosterritoires.fr

Fanny Lacroix, Présidente de Tous et Maintenant – Réinvestir la vie publique, co-auteur de « Des Communes et des Citoyens – Engagez-vous ! « , vice-présidente d’Ensemble sur nos territoires (38)

Yvan Lubraneski, Maire des Molières, Président de l’association des maires ruraux de l’Essonne, co-auteur de « Des Communes et des Citoyens – Engagez-vous !  » (91)

Daniel Cueff, Maire de Langouët, co-auteur de « Des Communes et des Citoyens – Engagez-vous !  » (35)

Alain Lamour, Maire de Longpont-sur-Orge, co-auteur de « Des Communes et des Citoyens – Engagez-vous !  » (91)

Jérôme Perdrix, adjoint au maire d’Ayen, co-auteur de « Des Communes et des Citoyens – Engagez-vous !  » (19)

Ronan Dantec, président d’Ensemble sur nos Territoires, sénateur de Loire-Atlantique (44)

Georges Leclève, président de Territoires 44 (44)

Florence Prunet, présidente de Morbihan en Transition (56)

Elisabeth Dau, directrice de recherches (30)

Marie-Jo Seychal, Maire de Saint Germier, présidente de l’association des maires ruraux du Gers (32)

Isabelle Dalban, citoyenne rurale, membre de la liste participative de Seyne les Alpes et de La Belle Démocratie (04)

Christian Proust, auteur du « Guide pratique pour oser s’impliquer dans la vie politique locale »

Joséphine Delpeyrat, animatrice nationale des réseaux Elues Locales (www.elueslocales.fr)

Aurélien Vernet, Citoyennes·ens Lobbyistes d’Intérêts Communs (CLIC – www.lobby-citoyen.org/)

Damien Glattard, La Bascule (La-Bascule.org)

Olivia Fortin, présidente de l’association citoyenne Mad Mars

Thomas Simon, co-fondateur d’Action Commune

Tugdual Le Lay, secrétaire général de la Confédération des petites villes de l’Union Européenne

Jean-Pierre Agresti, maire délégué de Châtel-en-Trièves, Tous et Maintenant – Réinvestir la vie publique (38)

Karim Aou, ancien conseiller municipal de Villeurbanne, collectif national de Génération.s (69)

Michel Baffert, conseiller municipal PS aux Droits de l’Homme, ancien maire de Seyssin, Président délégué du Centre de gestion de la Fonction publique territoriale de l’Isère (38)

Zerrin Bataray, collectif national de Génération.s (38)

Anne-Laure Bedu, conseillère régionale de Nouvelle-Aquitaine, secrétaire nationale d’Ensemble sur nos Territoires (33)

Jimmy Béhague, membre d’Ensemble sur nos Territoires (13)

Florence Bloyer-Lescoffit, vice-présidente de Morbihan en Transition (56)

Michel Bock, collectif national de Génération.s (77)

Marion Boidot, porte-parole et secrétaire générale de Place publique, référente de Dordogne (24)

Alice Brauns, collectif national de Génération.s (50)

Dorothée Brette, référente Place publique du Val d’Oise

Henri Cabanel, sénateur de l’Hérault (34)

Théo Challande, membre du parlement du Printemps Marseillais, écologiste

Diane Chavelet, référente Place publique de Seine-Saint-Denis (93)

Eric Correia, conseiller régional de Nouvelle-Aquitaine, président de l’agglomération du Grand Guéret (23)

Isabelle Couradin, collectif national Génération.s – Pôle écologie (38)

Françoise Coutant, vice-présidente EELV de la région Nouvelle-Aquitaine (16)

Annie David, sénatrice honoraire PCF d’Isère (38)

Francis Duvernay, référent Place publique de l’Eure (27)

Christophe-Emmanuel Del Debbio, réalisateur

Stéphane Delpeyrat, conseiller régional de Nouvelle-Aquitaine (40)

Christophe Estève, référent Place publique des français de l’étranger

Véronique Fernandez, conseillère municipale EELV du Plateau des petites roches (38)

Charles Fournier, vice-président de la Région Centre-Val de Loire, délégué à la transition écologique et citoyenne (41)

Hervé Fournier, Loire-Atlantique (44)

Grégory Gendre, maire de Dolus-d’Oléron (17)

Raphaël Glucksmann, co-fondateur de Place publique et député européen

Guillaume Gontard, sénateur de l’Isère (38)

Aziliz Gouez, porte-parole de Place publique et référente régionale Bretagne, vice-présidente d’Ensemble sur nos Territoires

Florence Guesdon, référente Isère Génération.s, Tous et Maintenant – Réinvestir la vie publique (38)

Anne-Françoise Hyvrard, 1ère adjointe au maire de Crolles, Tous et Maintenant – Réinvestir la vie publique (38)

Régis Juanico, député de la Loire (42)

Joël Labbé, sénateur du Morbihan (56)

Laurent Lanquar-Castiel, co-secrétaire départemental EELV des Alpes-Maritimes (06)

Alexandre Latz, co-référent Place publique des Bouches-du-Rhône (13)

Daniel Le Bigot, conseiller municipal et communautaire de Quimper (29), conseil national d’Ensemble sur nos Territoires

William Leday, conseiller municipal de Villeneuve-la-Garenne, président du groupe d’opposition (92)

Hélène Legendre, référente Place publique de l’Hérault (34)

Sandrine Lelandais, collectif national de Génération.s (14)

Guillaume Lissy, conseiller départemental PS de l’Isère (38)

Marie Luchi, vice-présidente de casdal14, association d’éducation populaire (75)

Bruno Maguier, conseiller municipal de Saint-Simon, vice-président de Charente Écologie Solidarité (16), conseil national d’Ensemble sur nos Territoires

Charlotte Marchandise, adjointe au maire de Rennes (35)

Nazzaréna Matéra, réalisatrice

Philippe Mermoux, Tous et Maintenant – Réinvestir la vie publique (38)

Sarah Misslin, conseillère municipale PCF d’Ivry-sur-Seine (94)

Yves Pascouau, chercheur et responsable associatif (44)

Gilles Pérole, adjoint au Maire de Mouans-Sartoux (06)

Angèle Préville, sénatrice du Lot, conseillère municipale de Biars-sur-Cère (46)

Roberto Romero, adjoint au maire de Bagneux (92), conseiller régional d’Ile-de-France

Sorayah Mechtouh, responsable associative et militante de l’ESS (93)

Monique Rabin, conseillère municipale Place publique de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu (44)

Michèle Rubirola, conseillère départementale des Bouches-du-Rhône, membre du parlement du Printemps Marseillais, écologiste (13)

Caroline Salieri, conseil national d’Ensemble sur nos Territoires (29)

Fabrice Serrano, maire délégué du Plateau des petites roches, vice-président de la communauté de communes du Grésivaudan (38)

Jo Spiegel, Maire de Kingersheim et président de Place publique (68)

Sophie Taillé-Polian, sénatrice du Val-de-Marne (94)

Isabelle Thomas, ancienne députée européenne, collectif national de Génération.s (35)

Jean-Claude Tissot, sénateur de la Loire (42)

Chloé Trividic, militante Génération.s à Bagneux (92)

Thomas Zalman, référent Place Publique Paris (75)

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *